Présentation

Un peu d’histoire…

Selon Wikipedia, lancé par un anglais en 1964 pour s’occuper pendant ses cours de Grec, le jeu a été repris dans les années 90 puis mis au goût du jour dans les bulles de Dilbert en 1994. L’opération de trolling de conférence la plus connue a été celle d’Al gore en 1996 au MIT. Une publicité d’IBM a même été basée sur ce concept.

En vidéo ça donne ça :

Quand y jouer ?

L’avantage est que l’on peut jouer à un grille de bullshitizer à tout moment depuis son téléphone, sa tablette ou son ordinateur; que l’on soit à une conférence, que l’on assiste à une réunion des plus rébarbatives,…

A CQTM (C’est Quoi Ton Mail ?), nous l’avons érigé en tradition et prend la forme d’un bingo socialmedia bullshit lors de nos soirées.

Les règles

La règle CQTM : des grilles de bingo sont générées à partir d’une liste de mots choisis. Leur position est attribuée aléatoirement. Chaque joueur dispose d’une grille. Au cours de la soirée, il est interdit de prononcer les mots indiqués sur la grille. Le cas échéant, le fauteur raye le mot. S’il persiste et qu’une ligne ou une colonne est rayée, il a perdu et doit payer sa tournée.

Les mots sont choisis par rapport à l’actualité du web au sens large du terme : techno, concept, buzz, personnes, …

Les variantes

Variante « Leweb » : avec une telle concentration de bullshit potentiel, cela fait deux ans maintenant qu’une grille spéciale Leweb est créée. Les « chanceux » qui sont dans la salle à écouter les intervenants doivent rayer les mots-clés prononcés. Une fois qu’une ligne ou une colonne est entièrement rayée, il doit se lever et crier « Bingo ». Malheureusement, ces troupes kamikazes n’ont jamais eu le courage de le faire…

Cette variante peut-être étendue à tout type de rassemblement où un auditoire est présent et écoute patiemment l’orateur.

Variante «